Pour de futurs robots !

Certains poissons se déplacent particulièrement vite ! Ils sont non seulement rapides en ligne droite mais ils peuvent aussi changer très rapidement de direction. C’est le cas des thons.
Arriver à comprendre les mécanismes qui entrent en jeu pourrait déboucher sur la mise au point de robots subaquatiques particulièrement efficaces, rapides, maniables et stables.
Dans le cas du thon, des études ont montré que le secret se trouvait dans les nageoires (dorsale et anale) : les rayons à l’intérieur peuvent changer de position selon le type de mouvement des poissons et les forces subies. L’angle par rapport à l’horizontale (axe du poisson) est variable : le centre de gravité est modifié pour assurer la stabilité.
C’est grâce à son système lymphatique que le poisson parvient à contrôler tout cela !

J’ai imaginé un robot subaquatique inspiré du poisson.

Référence :
1- Pavlov V., Rosental B. et al., « Hydraulic control of tuna fins : A role for the lymphatic system in vertebrate locomotion », Science, 357, pp 310-314, 21 juillet 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s